fév
25

Arthas est mort. Ça fait quand même quelque chose d’écrire ça, ça représente la fin d’une épopée débutée par Warcraft 3 il y a huit ans déjà. Huit ans, putain !
Lich King - Small

Le Roi Liche a donc survécu une semaine de plus que prévu initialement (félicitations a notre raid 10 d’ailleurs, qui a fait une meilleure performance que le raid 25), mais le down fut propre et net.

L’encounter en lui-même est bien ficelé, et plutôt costaud pour du mode normal. Un vrai bon gros boss de fin d’instance, qui dure vingt minutes, et qui est une bonne barrière pour les hard mode.

Je vais évoquer chacune des six phases du boss assez brièvement, histoire de vous mettre un peu dans la dimension du fight, plutôt que de pondre un wall of text a la Aejiro (qui m’a tué les yeux, en passant).

  • Phase 1 : La phase au choix du “miss dispell” ou du “coma léthargique sur le boss”. Pas spécialement complexe, la phase demande juste un minimum de réactivité qui sera demandée de toute façon en phase trois.
  • Phase 2 : ( Un add qui pop, je le tape, il meurt ) x 3 et c’est gagné. Les boules bleues ? Pas ce soir, j’ai mal a la tête. Tiens, les cacs font un vol plané et retombent sur le sol comme des merdes de pigeon. Intéressant.
  • Phase 3 : La célèbre phase de la Saronite Bomb, ou phase Ensidia pour les puristes. La phase qui pose le plus problème, du moins en normal mode, avec ses valkyrs speedy gonzales et ses profanes qui arrivent toujours au moment ou tu les attend le moins.
  • Phase 4 : La phase 2 avec des adds qui popent vite, histoire qu’il fassent bien chier leur monde.
  • Phase 5 : Phase “Audispray”. Tu est a moitié sourd ? Viens en phase 5 avec le raid qui gueule “GO HEAL MACHIN” sur ts. En sortant du raid, soit tu a les oreilles débouchées, soit tu deviens sourdingue a vie.
  • Phase 6 : La dernière phase, la plus épique de toute, la phase dite “Left 4 Dead”. Une armée de mort-vivants tapent comme des cons un boss qui est trop occupé à danser la polka dans les airs

Arthas étant mort, à nous les joies du Hard mode, et à plus pour la feuille de route.

Petite parenthèse recrutement : WarGuilds recherche fortement du dps caster, du hunt, du heal et une petite pincée de cacs. Pour plus de précisions, c’est par ici !

fév
11

Sindragosa est tombée mardi soir, une dizaine de trys ont suffit.

On va tout d’abords commencer la news avec le heal du Drake de Chuck Norris, Valithria Dreamwalker TexasRanger ( Absolument désolé pour cette vanne ).
Les heals doivent jouer a Touhou dans le portail, sauf qu’à la place d’éviter les patterns ils doivent les manger, ça ressemble plus a un Pacman après extasy, en fait.
Que dire de plus, bah juste que les heals doivent heal, parce que le soft enrage, ça reste quand même bien moche quoi.

Après ce fight d’une difficulté surhumaine, place a la vraie difficulté de l’aile, a savoir Kay Sindragosa la Rageuse, l’un des seuls boss ou les trashs juste avant font 50% de la difficulté du fight ( au bas mot ), comme ça a pu être démontré en raid 10.

On bute la dernière wyrm, on recule dans les marches mais ça pull direct, les assigns sont pas faits, on wipe a la première beacon party. Ensuite, on fait nos try tranquillement, en pensant à un pull foireux par un totem d’Hideux, repop des trashs, on se refout dans les marches loin après avoir buté la wyrm, ça pull direct, mur de glace, tout le monde derrière, q+ le try.

Assez intéressante cette idée de Blizzard de faire pull direct après avoir fini les trashs, ils ont même pensé a nous pour nous donner un avant-gout du hard mode : La wyrm de glace qui se pose pas.

C’est assez génial en fait, il reste une seule wyrm de glace qui tourne, qui tourne, a force de tourner je sais pas comment elle ne finit pas par gerber d’ailleurs, son état de décomposition assez avancé doit y être pour quelque chose ( Penser a regarder dans mon quote book d’Asta s’il y a pas des remarques intéressantes sur la nécrophilie, tiens ), mais qui ne se pose pas. Donc, pendant un quart d’heure, les cacs regardent les trois pauvres casters du raid qui balancent deux bolts et demi sur un add pour essayer de pull le boss.

Sindragosa SmallPour revenir au boss en lui-même, il est pas spécialement compliqué.

La P1 est une blague, il faut simplement prier pour que les kikoolols ne se suicident pas avec 27 stacks de débuffs, la P2 est également simple sauf que, cette fois-ci, il faut prier pour que les kikoolols n’atomisent pas le glaçon a la troisième bolt ( Schany donne des cours de soutien, si vous souhaitez ), la grosse partie du fight se déroule dans les 35 dernier pourcents.

La phase trois met la pression, ne laisse pas de marge d’erreur, oblige l’ensemble des membres du raids à être vigilant et à bouger, assez sympathique.

Reste un dernier gros trash a tuer je croit, un certain … j’ai oublié son nom tiens, on prend une semaine pour le down et on reviens vous en parler, promis !